4 astuces pour les éliminer les parasites du bois

Mis à part les intempéries, les parasites de bois sont les premiers ennemis du bois. Vivant généralement en colonie, ces nuisibles peuvent rapidement causer des dégâts irréversibles s’ils ne sont pas éradiqués à temps. C’est au sein des constructions que leurs cycles de vie débutent et se terminent si on tarde à agir. Ce cycle se renouvelle à chaque fois qu’une larve devient adulte et ne s’arrête que lorsque la structure tout entière tombe en ruine. En effet, charpentes, planchers, poutres, meubles, les bois extérieurs ne peuvent pas être épargnés. Il existe mille et une façons de les déraciner avec des astuces simples, faciles, mais tout aussi efficaces.

Le séchoir à cheveux

Les vers à bois se logent particulièrement à l’abri de la lumière ou notamment de la chaleur. Cette dernière fragilise ces exosquelettes au point de les griller. C’est pourquoi le séchoir à cheveux se pose comme un véritable ennemi. Mais s’ils ont déjà attaqué une grande partie du bois, il est recommandé de faire appel au professionnel de chez kozari-terrasse.be ou celui le plus près de chez vous. Par ailleurs, seul un expert saura diagnostiquer l’état général de la structure et conseille ou agit convenablement.

Du jus d’oignon

À cause de sa forte contenance en élément piquant, l’oignon ne fait pas simplement pleurer les insectes xylophages, mais peut leur être fatal. Cette astuce n’invente pas trop de complexité. Vous pouvez entre autres extraire le jus et la diluer, ce qui s’avère être moins efficace. Coupez alors en deux un bulbe d’oignon et frottez la partie nue sur le bois attaqué. À rappeler que les parties infestées sont reconnaissables à partir des petits trous, des boursouflures, des petits bruits de grignotement ou des farines de bois sous les pièces attaqués.

Huile de lin

Véritable potion magique valable chez toutes nos astuces grand-mère, l’huile de lin reste encore valable chez les vrillettes. Pour l’appliquer, cette astuce requiert de la patience puisqu’il faut agir d’un trou de vrillette à un autre. Une tache relativement ennuyeuse chez une grande surface ou une infestation importante. Prenez ainsi une seringue et aspirez une dose à mi plein afin de ne pas en mettre trop accidentellement. Remplissez les trous de 2 à 3 gouttes et tâchez de n’oublier aucun d’eux pour qu’il n’y ait aucun survivant. Vous pouvez également agir de la même façon avec l’huile de neem issu de la graine de margousier et de l’essence de l’agrume.

La lavande

Cette fois, la lavande est à mélanger avec de l’eau, du vinaigre blanc et à macérer pendant 24 heures pour constituer une soupe d’insecticide. C’est particulièrement efficace pour une colonie qui s’est développée sur une importante surface de la structure boisée. Notons également que c’est la technique la plus utilisée chez les meubles ou mobiliers. L’eau de javel s’use de la même manière, mais sans aucun additif. Les petits trous laissés par les vrillettes ou autres parasites du bois seront à combler par la suite d’une pâte à bois au préalable d’une quelconque couche de finition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *